MARIONETTES CLASSIQUES.

A65001

Nouveau

Le petit Chaperon Rouge / Les Trois Petits Cochons.

CONTENU
Ensemble composé de 8 marionnettes à main + CD AUDIO (sans images) avec
l’enregistrement complet son et musique pour une représentation théâtrale de 2 contes +
livre de dialogues (livret) avec les 2 contes



Plus de détails

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

49,99 €

Ajouter à ma liste

CONTENU
Ensemble composé de 8 marionnettes à main + CD AUDIO (sans images) avec
l’enregistrement complet son et musique pour une représentation théâtrale de 2 contes +
livre de dialogues (livret) avec les 2 contes. Le CD AUDIO permet à l’enseignant de
représenter les contes sans avoir à les dire, il suffit de mettre le CD AUDIO et de manipuler
les marionnettes suivant les indications du livret. C’est très facile et très pratique !
INSTRUCTIONS POUR L’UTILISATION ET LES DÉCORS
Dans le livret, toutes les indications d’espace sont données depuis l’arrière du théâtre, dans
la fond, face au public.
On suggère dans ce guide quelques décors servant de base à l’enseignant pour leur
élaboration. Les décors ne sont pas indispensables, mais ils sont recommandés.
Il est également recommandé de sceller sous la fenêtre du théâtre, en bas et dans la partie
postérieure, le long de la base de la fenêtre, trois blocs de plastiline où on pourra fixer à
certains moments le décor de premier plan ou les personnages à l’aide d’un bâton. Tout cela
est indiqué en détail avec les didascalies des contes dans le livret.
Pour tirer le meilleur parti des mouvements des marionnettes, le meilleur moyen de les tenir
est d’introduire le pouce dans l’un des bras, l’index et le majeur dans la tête et l’annulaire et
l’auriculaire dans l’autre bras. Les mouvements des marionnettes permettent d’exprimer de
nombreuses émotions. Par exemple :
- avec les bras, on applaudit, on salue, on caresse, on manifeste sa joie ou son
excitation par des mouvements rapides, on pleure en cachant sa tête avec les bras,
etc.
- avec la tête, on parle, on approuve, etc.
- avec le corps, on nie par des balancements
Il est recommandé de lire attentivement chaque conte dans le livret et d’en écouter la
représentation sur le CD AUDIO, et de faire une répétition du conte avec les marionnettes
avant de passer à la mise en scène du conte.
La représentation peut aussi se faire sans le CD AUDIO, en lisant les textes du livret. Le CD
AUDIO comprend aussi la musique seule pour une représentation des contes par lecture des
textes du livret.
Décors “Le Petit Chaperon Rouge”
Les décors 1 et 3 sont utilisés comme fonds tandis que le décor 2 est utilisé en premier plan,
collé au cadre de la fenêtre - scène à droite.
Pendant toute la représentation, le fond fixe est le décor 1, La forêt.
- SCÈNE PREMIÈRE. Le décor 1, La forêt, est fixé au fond et le décor 2, Maison du Petit
Chaperon Rouge, est placé au premier plan, collé au cadre de la fenêtre - scène à
droite
- SCÈNE II. Le décor 1, La forêt, au fond.
- SCÈNE III. Le décor 3, Maison de la grand-mère, est fixé à gauche sur le décor 1, La
forêt. On tient préparé un tissu qui servira de drap.
- SCÈNE IV. Même décor que dans la scène III.
Décors “Les Trois Petits Cochons”
Pendant toute la représentation, le fond fixe est le décor 1, La forêt.
- SCÈNE PREMIÈRE: Le décor 1, La forêt, est fixé au fond.
- SCÈNE II: Sur le décor 1 on fixe d’abord le décor 4, Maison en paille et en bois, et
ensuite sur la gauche du décor 1 on fixe le décor 3, Maison en briques.
INTERDIDAK, S.L. Av. Pobla de Vallbona, 34. 46183 LA ELIANA (Valencia) SPAIN www.akros.org
Déconseillé aux enfants de moins de 3 ans. Contient des éléments susceptibles de se détacher et d'être ingérés.
Conserver ces informations et les coordonnées du fabricant.
FR
Le Petit Chaperon Rouge
SCÈNE PREMIÈRE
(Main gauche CHAPERON ROUGE, Main droite MAMAN)
(Entrant par la droite)
MAMAN. (Aux enfants) Bonjour les enfants. Que vous êtes mignons. Que ceux qui
veulent une belle histoire lèvent la main. (Pause interaction) Bien. Maintenant, que
ceux qui écoutent bien. Lèvent la main (interaction) Bon. Puisque vous écoutez bien,
je me présente, je m’appelle Adèle et je suis la maman d’une petite fille de 7 ans,
qui s’appelle comme moi, Alors vous savez comment elle s’appelle? (Interaction) Très
bien, Adèle. Elle est très célèbre, même si on ne la connaît pas par son nom. Un jour,
sa grand-mère lui a fait une cape avec un petit chaperon tout rouge. Elle l’adore, elle
la met toujours quand elle sort et voilà pourquoi on l’appelle... Vous savez comment
on l’appelle? (Interaction) Oui, bravo, Petit Chaperon Rouge.
Je l’ai envoyée faire des courses, il faut qu’elle revienne, j’ai une commission pour
elle. On va l’appeler tous ensemble, peut-être qu’elle viendra. Attention, à trois... un
deux trois. (Tous ensemble) Petit Chaperon Rouge! Encore une fois parce qu’elle est
un peu distraite. Attention, un deux trois. Petit Chaperon Rouge!
On entend la voix du Chaperon Rouge. Oui, maman, j’arrive.
(Elle entre en courant par la gauche).
CHAPERON ROUGE. Oui, maman. Mon Dieu, maman, quelle voix tu as, tu cries vraiment fort,
je t’entendais du parc.
MAMAN. (Au public) Merci, les enfants.
(Au Chaperon Rouge) [Un peu fâchée] Du parc? Je t’avais dit de ne pas traîner.
Écoute-moi, ta grand-mère est malade, le docteur veut qu’elle reste au lit. Ce matin
j’ai été la voir, elle a besoin de plusieurs choses. Va lui porter ce panier, mais
attention, ne traîne pas en route, ne quitte pas le chemin et reviens avant le soir, la
forêt est dangereuse la nuit.
CHAPERON ROUGE. Entendu, maman, sois tranquille.
(La mère et, s’il y a un décor, la maison du Chaperon Rouge sort par la droite. Le Chaperon
Rouge s’en va et entre dans la forêt).
SCÈNE II
(Main gauche CHAPERON ROUGE, Main droite LOUP)
CHAPERON ROUGE. [Pensive] (Allant vers la gauche) Je dois me dépêcher et ne pas traîner,
la forêt est dangereuse. Oh un escargot! Quelles longues cornes et comme il bave!
(La tête du loup apparaît à droite, le Chaperon Rouge se retourne, ne voit personne et se
remet à observer l’escargot).
Le LOUP. (Au public) Tiens, voilà une petite fille bien tendre pour mon petit goûter.
(Au Chaperon Rouge) Bonsoir mon enfant.
CHAPERON ROUGE. (Surprise, elle sursaute et s’écarte) Vous m’avez fait peur, monsieur le
Loup (elle essaie de sortir par la gauche).
LOUP. (La retient et la remet au centre de la scène) Mais où vas-tu si vite, Petit
Chaperon Rouge?
CHAPERON ROUGE. [Un peu effrayée] Chez ma grand-mère.
LOUP. Et que portes-tu dans ce panier?
CHAPERON ROUGE. Des fruits parce qu’elle est au lit, malade, elle ne peut pas aller en
acheter.
Main gauche
-Chaperon Rouge
-Grand-Mère
Main droite
-Maman
-Loup
-Bûcheron
INTERDIDAK, S.L. Av. Pobla de Vallbona, 34. 46183 LA ELIANA (Valencia) SPAIN www.akros.org
Déconseillé aux enfants de moins de 3 ans. Contient des éléments susceptibles de se détacher et d'être ingérés.
Conserver ces informations et les coordonnées du fabricant.
FR
LOUP. Et où elle habite, ta grand-mère, pour être si loin du marché?
CHAPERON ROUGE. Dans une cabane au bord du chemin, dans la clairière de la forêt.
LOUP. Chaperon Rouge, regarde ces fraises! Cueilles-en pour ta grand-mère, elle
aimera ça.
(Le Chaperon Rouge cueille des fraises, le dos au public, et le loup s’adresse aux enfants).
LOUP. (Au public) Je les mangerai toutes les deux, d’abord la petite qui est plus
tendre et puis la grand-mère en dessert, il me faut un plan pour la retarder et arriver
avant elle.
(Le loup va et vient tandis que le Chaperon Rouge de dos cueille des fraises. Soudain, le loup
s’arrête et s’adresse au public).
LOUP. J’ai trouvé! (Au Chaperon Rouge) Chaperon Rouge, tu devrais y aller
maintenant, tu as trop traîné, il va bientôt faire nuit.
CHAPERON ROUGE. [Soucieuse] C’est vrai, je vais encore être en retard.
LOUP. Ne t’en fais pas, je vais t’aider, je connais la forêt par coeur, tu sais, avec tous
ses recoins et ses raccourcis. Toi, tu passes toujours par le chemin de la forêt, non ?
CHAPERON ROUGE. Oui.
LOUP. Il y a un sentier beaucoup plus court qui longe la rivière, il t’amènera en un
clin d’oeil à la clairière de ta grand-mère.
CHAPERON ROUGE. Mais ma maman m’a dit de ne pas quitter le chemin, c’est très
dangereux.
LOUP. [Avec une rage contenue] Mais ta maman ne connaît pas la forêt comme je la
connais. [Tout gentil] Fais ce que je dis et tu verras, nous irons chacun par un
chemin, moi par le plus long (au public) hahaha, c’est ce qu’elle croit, (au Chaperon
Rouge) et toi par le raccourci que je t’ai dit. (Au public) Là, je l’ai bien eue.
(Le loup sort par la droite et le Chaperon Rouge par la gauche).
SCÈNE III
(Main gauche GRAND-MÈRE et CHAPERON ROUGE, Main droite LOUP, bâton de pâte à modeler
LOUP)
(Le loup entre par la droite)
LOUP. (Aux enfants) Le Petit Chaperon Rouge est arrivé? (Public: Nooon!)
Bon, je suis toujours mon plan, je vais enfermer la grand-mère dans le placard,
j’attendrai que la petite arrive et... je la mangerai. (Il frappe à la porte) Toc, toc.
GRAND-MÈRE. (Apparaissant par la gauche) Qui est là?
LOUP. [Avec une petite voix] C’est le Petit Chaperon Rouge, chère grand-mère, je
t’apporte de bons fruits pour que tu guérisses.
GRAND-MÈRE. Attends, ma chérie, ta grand-mère ne va pas vite.
(La grand-mère va à la porte, le loup se jette sur elle et ils sortent par la gauche).
On entend le LOUP. Donne-moi ton bonnet! Et tais-toi donc, vieille braillarde!
On entend la GRAND-MÈRE. Au secours, à l’aide...
(Le loup entre par la gauche avec le bonnet de la grand-mère, se met au lit et se cache avec
le drap).
LOUP bonnet. Voilà, je l’ai mise dans le placard. Maintenant, j’attends la petite et je
la mange.
(Le Chaperon Rouge apparaît à gauche et frappe à la porte. Toc, Toc...)
LOUP bonnet. [Avec une petite voix] Qui est là?
CHAPERON ROUGE. C’est moi, grand-mère, je t’apporte un panier de fruits.
LOUP bonnet. Entre, mon enfant, la porte est ouverte.
CHAPERON ROUGE. Bonjour, grand-mère.
(Regardant successivement le public et le loup, très étonnée)
Grand-mère, que tu as de grands yeux!
LOUP bonnet. C’est pour mieux te voir.
CHAPERON ROUGE. Grand-mère, que tu as de grandes oreilles!
LOUP bonnet. C’est pour mieux t’entendre.
CHAPERON ROUGE. Grand-mère, que tu as de grandes mains!
LOUP bonnet. C’est pour mieux te caresser.
INTERDIDAK, S.L. Av. Pobla de Vallbona, 34. 46183 LA ELIANA (Valencia) SPAIN www.akros.org
Déconseillé aux enfants de moins de 3 ans. Contient des éléments susceptibles de se détacher et d'être ingérés.
Conserver ces informations et les coordonnées du fabricant.
FR
CHAPERON ROUGE. Grand-mère, que tu as une grande bouche!
LOUP bonnet. C’est pour mieux te manger!
(Le loup se jette sur le Chaperon Rouge, qui disparaît vers le bas).
LOUP bonnet. Bon, avant de manger la grand-mère, faisons une petite sieste.
(Le loup s’incline sur la scène pour dormir et fait entendre des ronflements épouvantables.
On ôte la main, on le laisse appuyé et on prépare le Chaperon Rouge, la grand-mère et le
bûcheron).
SCÈNE IV
(Main gauche GRAND-MÈRE, Main droite BÛCHERON, bâton de pâte à modeler CHAPERON
ROUGE, appuyé sur la scène Le LOUP)
(Le bûcheron apparaît par la droite).
BÛCHERON. Quels ronflements! la vieille dame est peut-être souffrante, (Il frappe à
la porte) Toc, toc. (Il entre par la droite et voit le loup couché) Enfin je t’attrape,
toi, depuis le temps que je te cours après (Lui donnant des coups), Prends ça et ça et
ça.
On entend la voix de la GRAND-MÈRE. Au secours, à l’aide! Je suis dans le placard! Sortezmoi
d’ici! (Le bûcheron ouvre le placard et la grand-mère en sort tout agitée, apparaissant
par la gauche).
GRAND-MÈRE. Ma petite-fille, il faut la sauver, elle est dans le ventre du loup, il l’a mangée.
BÛCHERON. Je vais lui ouvrir le ventre… ce loup avalait ses proies tout entières.
(Sous le loup apparaît le Chaperon Rouge, qu’on fixe avec un bâton dans la pâte à modeler à
côté de la grand-mère)
GRAND-MÈRE. Que je suis contente de te voir, ma petite, tu vas bien? (elle étreint sa petitefille
et ne la lâche pas).
CHAPERON ROUGE. Oui, grand-mère. J’ai eu si peur! Il faisait si noir dans le ventre du loup!
BÛCHERON. Et ce loup, qu’est-ce qu’on en fait?
CHAPERON ROUGE ET GRAND-MÈRE. Loin d’ici!
(Le Bûcheron sort par la droite, le loup sur le dos) (On prend le Chaperon Rouge de la main
droite).
CHAPERON ROUGE. Je ne traînerai plus jamais en chemin, je n’écouterai plus jamais
les inconnus, je n’écouterai que ma maman!
CHAPERON ROUGE ET GRAND-MÈRE. Tout est bien qui fini bien.
(Applaudissements et fin)
INTERDIDAK, S.L. Av. Pobla de Vallbona, 34. 46183 LA ELIANA (Valencia) SPAIN www.akros.org
Déconseillé aux enfants de moins de 3 ans. Contient des éléments susceptibles de se détacher et d'être ingérés.
Conserver ces informations et les coordonnées du fabricant.
FR
Les Trois Petits Cochons
Main gauche
- Le Cochon aîné -Rouge
- Le Cochon petit dernier -Bleu
Main droite
- Le Cochon cadet - Jaune
- Loup
SCÈNE PREMIÈRE
(Main gauche TOUTBLEU et TOUTROUGE, Main droite TOUTJAUNE)
(ToutJaune entre par la droite et, s’il y a des rideaux, les tire, d’abord l’un, puis l’autre).
TOUTJAUNE. Ouh, tous ces enfants! Vous vous demandez ce que je fais tout seul dans
cette belle forêt, non? Mais je ne suis pas seul, je suis avec mes deux frères. Nous
nous ressemblons, mais nous sommes très différents. Voilà mon petit frère. Viens dire
bonjour à ces enfants.
(ToutBleu passe timidement la tête par la gauche et se cache).
C’est qu’il est un peu timide. ToutBleu! Viens, petit frère!
(ToutBleu entre par la gauche).
TOUTBLEU. Bonjour, je m’appelle ToutBleu (il sort en courant par la gauche) (On prépare
ToutRouge sur la main gauche).
TOUTJAUNE. Il est vraiment timide. Mais je ne me suis pas présenté, vous savez
comment je m’appelle, moi? (Interaction) C’est ça, bravo, ToutJaune.
(ToutRouge entre par la gauche).
TOUTROUGE. ToutJaune, ToutJaune, j’ai une nouvelle à t’annoncer!
TOUTJAUNE. (Au public) C’est notre grand frère.
(A son frère) Que se passe-t-il, ToutRouge?
TOUTROUGE. Maman dit que nous sommes grands, qu’il faut apprendre à vivre seuls, à
chercher notre nourriture, à nous protéger des dangers. On ne tient plus dans notre petite
chambre.
TOUTJAUNE. (À son frère) Que pouvons-nous faire? (Au public) vous avez une idée,
les enfants? Très bien, nous construirons chacun notre maison. (A son frère) Super!
Chacun aura sa maison, je vais le dire à ToutBleu.
(ToutJaune sort par la droite).
TOUTROUGE. La forêt est tellement dangereuse que je ferai ma maison en briques et en
ciment pour résister à la pluie et au vent. Je m’y mets tout de suite, l’hiver approche.
(ToutRouge sort par la gauche) (On prépare ToutBleu sur la main gauche) (ToutBleu entre
par la gauche).
TOUTBLEU. Nous les construirons tout près les unes des autres, pour pouvoir continuer à
jouer et aller à la rivière ensemble.
(ToutJaune entre par la droite).
TOUTJAUNE. (Au public) Vous avez vu ToutRouge? Quel travailleur, il est toujours
comme ça!
TOUTBLEU. (Au public) En quoi il va la faire? En briques! C’est trop difficile, ça. Moi je la
ferai en paille, ce sera vite fait, je vais chercher ça et après je pourrai aller jouer! (Il sort par
la gauche en fermant un rideau, s’il y en a).
TOUTJAUNE. Ce petit, il ne pense qu’à jouer. Moi, je ferai ma maison en bois,
comme ça les bêtes sauvages ne pourront pas entrer et la pluie ne la démolira pas. Je
vais à la menuiserie chercher des planches.
(Il sort par la droite en fermant l’autre rideau, s’il y a des rideaux).
INTERDIDAK, S.L. Av. Pobla de Vallbona, 34. 46183 LA ELIANA (Valencia) SPAIN www.akros.org
Déconseillé aux enfants de moins de 3 ans. Contient des éléments susceptibles de se détacher et d'être ingérés.
Conserver ces informations et les coordonnées du fabricant.
FR
SCÈNE II
(Main gauche TOUTROUGE, TOUTBLEU et TOUTJAUNE, Main droite TOUTJAUNE, TOUTBLEU et
le LOUP)
(ToutRouge apparaît entre les deux rideaux, s’il y en a. Sinon, par la gauche).
TOUTROUGE. Quel travail! Je vais encore chercher des briques pour finir ma maison. (Il
disparaît par la gauche).
(ToutJaune apparaît entre les deux rideaux, s’il y en a. Sinon, par la droite).
TOUTJAUNE. Encore quelques clous et ça y sera. (Il disparaît par la droite).
(ToutBleu apparaît entre les deux rideaux, s’il y en a. Sinon, par la gauche).
TOUTBLEU. Enfin j’ai fini. Vous voulez voir ma maison? (Il tire le rideau de droite et se met
timidement de côté) Elle vous plaît? (Interaction) Maintenant, je vais aller jouer à la rivière.
(Il sort par la gauche).
TOUTJAUNE. On l’entend en coulisse. Ça y est presque, encore un clou... Aïe! ça fait
mal! (Il entre par la droite) Tiens, (regardant la maison de ToutBleu) ToutBleu a déjà
fini sa maison. Moi aussi. Ça m’a donné du mal, mais ça valait la peine. Vous êtes
prêts à la voir? Et voilà (Il tire le rideau de gauche) Elle est belle, hein? Bon, je vais à
la rivière jouer avec mon frère. (Il sort de scène par la gauche et on prépare le Loup
sur la main droite).
(Le Loup apparaît par la droite).
LOUP. Bonjour les enfants! Vous n’avez pas vu par ici de jolis petits cochons bien
dodus et très appétissants? (Interaction). Ils ont dû aller à la rivière, je vais aller y
voir. (Il sort par la gauche)
(On prépare ToutBleu et ToutJaune sur deux bâtons) (ToutBleu et ToutJaune sur les bâtons
entrent en courant par la gauche, tout effrayés).
TOUTBLEU. (Au public) Vous avez vu le Loup? (Interaction) Il allait vers la rivière, non?
(Interaction).
TOUTJAUNE. Enfermons-nous dans nos maisons, il ne pourra pas nous manger.
(Chacun entre dans sa maison et disparaît) (Le Loup arrive par la droite, s’arrête au milieu
de la scène, regarde des deux côtés et vient devant la maison en paille).
LOUP. Cette maison est bien jolie. Qui peut habiter ici?
TOUTBLEU. (Tenu par le bâton, sortant la tête) C’est moi.
LOUP. (au public). Je connais cette voix. (A ToutBleu) Ouvre la porte que je te voie.
TOUTBLEU. Non, car tu me mangerais.
LOUP. Même si tu n’ouvres pas, je te mangerai.
TOUTBLEU. Tu ne pourras pas.
LOUP. Je soufflerai et soufflerai et ta maison démolirai. (Il souffle trois fois, la
maison disparaît. ToutBleu, à découvert, tremblant, reste immobile. Le Loup
s’adresse au public et ToutBleu en profite pour courir chez son frère).
Haha, j’y suis arrivé, je vais pouvoir le manger.
LOUP. (Au public) Il m’a échappé, Essayons l’autre maison.
Cette maison est bien jolie. Qui peut habiter ici?
TOUTJAUNE. (Tenu par le bâton, sortant la tête) C’est moi.
LOUP. (au public). Je connais cette voix. (A ToutJaune) Ouvre la porte que je te voie.
TOUTJAUNE. Non, car tu me mangerais.
LOUP. Même si tu n’ouvres pas, je te mangerai.
TOUTJAUNE. Tu ne pourras pas.
LOUP. Je soufflerai et soufflerai et ta maison démolirai. (Il souffle trois fois, la
maison disparaît, ToutBleu et ToutJaune à découvert, tremblants, restent immobiles
se tenant embrassés, tenus par les bâtons).
LOUP. Haha, j’y suis arrivé, je vais pouvoir les manger.
(Les cochons en profitent pour disparaître par la gauche).
LOUP. [Sanglotant] Ils m’ont encore échappé!
(Il essuie ses larmes avec le rideau de gauche et en profite pour le fermer).
(On fixe la maison en briques au fond à gauche).
INTERDIDAK, S.L. Av. Pobla de Vallbona, 34. 46183 LA ELIANA (Valencia) SPAIN www.akros.org
Déconseillé aux enfants de moins de 3 ans. Contient des éléments susceptibles de se détacher et d'être ingérés.
Conserver ces informations et les coordonnées du fabricant.
FR
LOUP. (Au public) Je les chercherai et je les trouverai. (Il disparaît par la droite).
(ToutRouge apparaît par la gauche).
TOUTROUGE. J’ai enfin fini ma maison, Vous voulez la voir? (Il ouvre le rideau).
Voyez comme elle est jolie, et solide. Je vais préparer le repas.
(Ses deux frères arrivent en courant par la droite, tenus par des bâtons à fixer dans la pâte à
modeler ils frappent à la porte, très pressés).
TOUTJAUNE ET TOUTBLEU. Au secours, laisse-nous entrer, le Loup nous court après,
il a fait disparaître nos maisons.
TOUTROUGE. Entrez, entrez, Qu’est-il arrivé?
(Les deux frères entrent dans la maison, on fixe les bâtons dans la pâte à modeler).
TOUTBLEU. J’avais construit ma maison en paille, le Loup l’a démolie,
TOUTJAUNE. La mienne était en bois, il l’a démolie aussi, il faut partir d’ici, très
loin, ce Loup est trop fort.
TOUTROUGE. Ne vous en faites pas, celle-ci, il ne pourra pas la démolir.
(Le Loup entre par la droite et frappe à la porte. Toc, toc, toc)
LOUP. Cette maison est bien jolie. Qui peut habiter ici?
LES TROIS. C’est nous.
LOUP. (Au public) Je connais ces voix. (Vers la maison) Ouvrez la porte que je vous
voie.
TOUTBLEU. Non, car tu nous mangerions.
LOUP. Même si vous n’ouvrez pas, je vous mangerai.
TOUTROUGE. Tu ne pourras pas.
LOUP. Je soufflerai et soufflerai et votre maison démolira. (Il souffle trois fois).
(ToutRouge tient ses frères dans ses bras).
LOUP. Je soufflerai et soufflerai et votre maison démolira. (Il souffle trois fois).
LOUP. Pffou! Je ne peux plus respirer, j’ai beau souffler et souffler, impossible de la
renverser. (Au public) Je dois trouver un autre moyen d’entrer. (Il va d’un côté à
l’autre). Je vais passer par la cheminée! (Il escalade le mur, grimpe sur le toit, met
la tête dans la cheminée, en ressort comme un projectile et disparaît par la droite).
On entend ses cris. Je suis tout brûlé!
TOUTJAUNE. Ta maison nous a sauvés!
TOUTROUGE. Le Loup ne viendra plus nous embêter.
(Ils s’embrassent)
LES TROIS. Tout est bien qui fini bien.
(Applaudissements et fin)

30 autre produits