Marionnettes LE CYCLE DU RECYCLAGE + CD MP3.

A64005

Nouveau

CONTENU
Lot de 6 marionnettes (dont 2 réversibles avec deux visages différents), accompagné d’un CD AUDIO
MP3 comportant l’enregistrement complet de 2 contes, qui traitent de l’importance du recyclage, montrent
certains processus de recyclage et la transformation des objets que nous recyclons. Le CD MP3 inclut un.



Plus de détails

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

29,99 €

Ajouter à ma liste

CONTENU
Lot de 6 marionnettes (dont 2 réversibles avec deux visages différents), accompagné d’un CD AUDIO
MP3 comportant l’enregistrement complet de 2 contes, qui traitent de l’importance du recyclage, montrent
certains processus de recyclage et la transformation des objets que nous recyclons. Le CD MP3 inclut un
livret avec les textes des contes, un guide pédagogique et des planches à colorier.
La durée de chaque conte est d’environ 10 minutes. Le CD est disponible en plusieurs langues pour
encourager l’apprentissage des langues étrangères. Le CD permet au professeur de représenter les contes
sans avoir à les narrer, il suffit juste de mettre le CD AUDIO et de manipuler les marionnettes selon les
instructions du livret. C’est aussi simple et facile que ça !
MODE D’EMPLOI ET DÉCORS
Le livret comporte toutes les indications relatives à l’espace derrière la scène, c’est-à-dire la partie située
derrière les marionnettes, face au public.
Dans le livret, les textes des dialogues des personnages apparaissant sur scène par la droite de la scène et
tenus avec la main droite, sont décalés vers la droite.
La meilleure manière de tenir les marionnettes pour utiliser toutes les possibilités de mouvement est de
placer le pouce dans l’un des bras, le majeur et l’index au niveau de la tête et l’annulaire et le petit doigt
dans l’autre bras. Les mouvements des marionnettes permettent d’exprimer de nombreuses émotions. Par
exemple :
- avec les bras : applaudir, saluer, caresser, exprimer la joie et l’excitation avec des mouvements
rapides, pleurer en se cachant le visage avec les bras, etc.
- avec la tête : parler, acquiescer, etc.
- avec le corps : refuser à l’aide de balancements du corps.
Il est conseillé de lire soigneusement chaque conte dans le livret et d’écouter la représentation du conte sur
le CD AUDIO MP3, puis d’effectuer une répétition du conte avec les marionnettes avant la mise en scène
du conte.
Décor :
- De nuit, une rue sombre avec un réverbère éclairant les différents containers de couleurs qui
apparaissent au premier plan.
OBJECTIFS PSYCHOPÉDAGOGIQUES
- Prise de conscience du besoin de prendre soin et de respecter l’environnement.
- Sensibilisation à une pratique de ramassage sélectif des déchets ménagers pour faciliter le recyclage et
l’élimination des ordures.
- Connaissance des différents types de déchets ménagers.
- Classification des déchets ménagers selon le type de container dans lequel ils doivent être déposés pour
leur ramassage et recyclage.
FR
ACTIVITÉS
1. Savoir comment sont transformés les déchets que nous recyclons :
- Imprimer, photocopier et découper les 5 fiches (A5) à colorier. Distribuer les 5 fiches à chacun des
élèves pour qu’ils les colorient. Puis le professeur montre l’une des marionnettes et demande aux
élèves de lever la fiche indiquant sous quelle forme cette marionnette peut être recyclée :
- Boîte de conserve : bicyclette
- Bouteille en plastique : ballon en plastique
- Bouteille en verre : différents pots en verre
- Boîte en carton : livre
- Carotte : engrais
2. Trier les déchets selon leur origine ou leur matière : (demander aux élèves d’apporter des coupures
de magazines montrant des déchets et emballages)
- Déchets organiques : restes de fruits, légumes, viande, poisson, oeufs, etc.
- Papier : sachets, journaux, revues, etc.
- Carton : paquets de biscuits et autres produits, boîtes d’oeufs, etc.
- Emballages en plastique : sacs, bouteilles d’eau, emballages de produits de nettoyage, pots de
yaourts, emballages d’autres aliments, etc.
- Emballages métalliques : boîtes de conserve, cannettes de boissons, etc.
- Emballages type brique.
- Verre : pots en verre, bouteilles en verre, etc.
- Piles et batteries.
3. Mettre en relation les déchets selon le container dans lequel ils doivent être déposés :
- Expliquer à l’élève quels sont les containers de collecte sélective des ordures qu’il y a dans la
commune.
- Expliquer quel type d’ordure il faut déposer dans chaque container (selon la couleur).
- Faire des panneaux avec les différents types de containers existant dans la commune.
- Distribuer les coupures de magazines qu’ont apportées les élèves et les coller sur le container
correspondant.

Les nouveaux amis d’Anne, la conserve mélomane
SCÈNE UN
Main gauche Main droite
ROBERT, la bouteille de verre ANNE, la conserve mélomane
(ROBERT arrive par la gauche, lentement. ANNE est immobile, la face sans visage tournée vers le public)
ROBERT : Oh, comme il fait noir ! On dirait que je suis le premier à être venu. Je retourne vite dans mon conteneur,
ça me fait un peu peur d’être ici tout seul.
(ROBERT marche vers le conteneur mais comme il fait sombre, il heurte la boîte de thon. On entend « cling », le
bruit de la collision)
ROBERT : Ah, quelle frousse ! J’ai buté contre une conserve…? J’ai dû me fissurer, c’est sûr, et je vais me casser
en mille morceaux, (pleurnichant) et tout le monde va me piétiner… et se couper… et se faire mal…
(A ce moment-là, ANNE se retourne et montre son visage au public)
ANNE : Bonjour ! Qui es-tu ?
ROBERT : (tremblant) Ahhhhhhh ! Une boîte de thon qui parle ! (Il prend peur et quitte la scène en courant)
ANNE : Mince ! On dirait que je lui ai fait peur. Moi qui suis si seule ici ! Si quelqu’un m’expliquait
au moins ce que je fais ici…
(ANNE disparaît de la scène)
(Musique)
SCÈNE DEUX
Main gauche Main droite
ROBERT, la bouteille de verre GASTON, la boîte en carton
ROBERT : Ah, GASTON, boîte en carton, heureusement que tu es là ! Tu ne vas pas croire ce qu’il vient de
m’arriver !
GASTON : (Il arrive par la gauche en criant et en l’interrompant, mécontent) Alors, ROBERT,
bouteille de verre, tu vas me raconter ce qu’il y a une bonne fois pour toutes ? Je ne vais pas passer la
nuit à écouter tes histoires.
ROBERT : (Tremblant) Ah, GASTON, boîte en carton, ne me parle pas sur ce ton, tu m’intimides ! Tu ne vois pas
que je suis en verre et que je suis très délicat !
GASTON : D’aaaaaccord. (Baissant le ton) Alors, tu vas me raconter ce qu’il t’est arrivé ?
ROBERT : Comme ça, ça va mieux ! Écoute, je suis sorti du conteneur comme chaque soir pour retrouver nos amis :
BAUDOUIN, le flacon de shampoing, MISS CHARLOTTE, la belle carotte et HECTOR, le polo de sport… et j’ai
rencontré une boîte de thon qui parle !
GASTON : (Perdant patience) Et quel est le problème ? Tu es bien une bouteille de verre qui parle et
moi une boîte en carton qui parle… Pourquoi une boîte de thon ne pourrait pas parler ?
ROBERT : Oui, c’est vrai, tu as raison… Bref, le fait est que quelqu’un l’a jetée par terre et elle ne sait pas dans quel
conteneur elle doit aller. Tu viens avec moi et on l’accompagne à son conteneur, celui des emballages ?
GASTON : Pour ça, il vaut mieux que tu demandes à BAUDOUIN, le flacon de shampoing. C’est le
plus avisé et l’habitant le plus ancien de tous les conteneurs du parc.
Au fait, ROBERT, bouteille de verre : qu’est-ce que tu fais dans mon conteneur, celui du carton ? Tu
sais pourtant que chacun doit rester dans son conteneur pour pouvoir être recyclé. Toi, dans celui du
verre, et moi dans celui du carton.
ROBERT : (Triste) Oui, je sais bien, GASTON, boîte en carton, mais mon conteneur est plein de morceaux de verre
et le tien est bien plus confortable parce qu’il est plein de papier et ici je ne me casse pas. Je suis siiiii délicat…
GASTON : Désolé, ROBERT, bouteille de verre, mais je vais te répéter ce que te dirait BAUDOUIN,
le flacon de shampoing : « : Pour être correctement recyclé, tu dois être dans le conteneur approprié ».
(Ils disparaissent tous deux de la scène)
(Musique)
FR
SCÈNE TROIS
Main gauche Main droite
BAUDOUIN, le flacon de shampoing ANNE, la conserve mélomane
(ANNE arrive par la gauche et BAUDOUIN par la droite)
BAUDOUIN : Bonjour petite boîte de thon ! On m’a dit que tu étais un peu perdue et que tu te sentais seule.
ANNE : Ça alors ! Tu n’as pas pris peur en me voyant ! Moi qui pensais que j’étais une vieille
conserve rouillée et que personne ne voulait me parler.
BAUDOUIN : (Riant) Ah, ah, ah ! Tu dis ça à cause de ROBERT, la bouteille de verre. Ne t’inquiète pas, il est un
peu froussard. Excuse-moi, je ne me suis pas présenté. Je suis BAUDOUIN, le flacon de shampoing, le vétéran du
groupe.
ANNE : Et moi, c’est ANNE, la conserve mélomane, je ne sais pas ce que je fais ici… je ne suis
même pas périmée. Regarde ma date.
BAUDOUIN : (Il s’approche et regarde le couvercle) C’est vrai, mais… tu ne te sens pas plus légère ?
ANNE : Si, c’est vrai. Maintenant que tu le dis… je suis moins lourde.
BAUDOUIN : Ne t’inquiète pas, ça nous est arrivé à tous, mais tu finiras par t’habituer. Ce qui s’est passé, c’est
qu’on a mangé la nourriture que tu contenais. Moi, avant, j’étais un flacon rempli de shampoing et grâce à moi, les
enfants de ma famille ont pris leur bain et ont fait d’énormes bulles de savon… mais voilà, quand le shampoing s’est
terminé, eh bien, j’ai fini ici, dans le conteneur.
ANNE : Ahhh, je comprends ! Mais pourquoi je suis par terre ?
BAUDOUIN : Parce que tes anciens propriétaires ne t’ont pas mise dans le conteneur approprié.
ANNE : Et quel est mon conteneur ? J’ai hâte d’y aller ! Et il y a d’autres conserves comme moi ?
BAUDOUIN : (Riant) Ah, ah, ah ! Bien sûr ! Tu dois aller au conteneur des emballages, où habitent ceux qui sont en
plastique comme moi, les conserves comme toi et les tétrabrik. C’est très important de rester tous ensemble dans
notre conteneur jusqu’à ce qu’on nous recycle.
ANNE : Recycle ? Qu’est-ce que ça veut dire ?
BAUDOUIN : Ça veut dire qu’on va nous transformer en de nouvelles choses et on va vivre une nouvelle vie. Ça a
l’air génial, tu ne trouves pas ?
Viens, ANNE, conserve mélomane, je vais te présenter quelques amis. Tous les soirs, on sort de nos conteneurs et on
se réunit pour se raconter nos aventures. Tu veux venir ?
ANNE : (Sautant de joie) Oh oui !!!!
BAUDOUIN : D’accord, je vais commencer par une grande dame du conteneur des résidus organiques… Je vous
demande d’accueillir… MISS CHARLOTTE, la belle carotte.
(BAUDOUIN disparaît de la scène)
(Musique)
SCÈNE QUATRE
Main gauche Main droite
MISS CHARLOTTE, la belle carotte ANNE, la conserve mélomane
(MISS CHARLOTTE arrive par la gauche en se dandinant au rythme de la musique)
MISS CHARLOTTE : Bonjour, ma chère.
ANNE : Oh…, quelle belle carotte ! Et quelle élégance !
MISS CHARLOTTE : Quelle ravissante petite conserve ! Et pourtant tu ne m’as pas connue quand j’étais jeune. Je
vais te raconter mon histoire : écoute, ce n’est pas bien que ce soit moi qui le dise, mais te voilà face à…. taratata !!!
la carotte qui a remporté le dernier concours du salon des fruits et légumes.
ANNE : Quel honneur !... Vous qui êtes si jolie… Et pourquoi on vous a jetée aux ordures ? Pourquoi
on ne vous a pas mangée ?
MISS CHARLOTTE : Ah, ma chère… ça a été affreux…! J’attendais tranquillement, bien au frais dans le frigo,
avec le reste des carottes. Tout le monde savait que j’allais être choisie pour le repas du jour. Mais voilà… (Elle
prend un ton plus dramatique) Mes propriétaires ont acheté un énoooorme chou-fleur et ils l’ont mis dans notre bac à
légumes, où il me bloquait la sortie et m’écrasait. Et ils m’ont oubliée ! Quand ils m’ont retrouvée, j’étais toute flétrie
et ils m’ont jetée au conteneur des résidus organiques.
ANNE : Excusez-moi, MISS CHARLOTTE, belle carotte, mais je crois que vous avez eu beaucoup de
chance. Ici vous avez plein d’amis. En plus, BAUDOUIN, le flacon de shampoing, m’a raconté que si
on est dans le conteneur approprié, on sera tous recyclés pour devenir de très jolies choses.
MISS CHARLOTTE : Tu as raison, ma chérie. Je suis une grincheuse. Ici j’ai été très bien accueillie. Tout le monde
me traite comme une vraie star et je me suis fait de bons amis dans mon conteneur. Il y a des courgettes super sympas
et des côtelettes d’agneau très coquettes, et pourtant elles n’ont même plus la peau sur les os…
ANNE : J’aimerais bien les connaître tous ! Je peux aller dans votre conteneur ?
MISS CHARLOTTE: Non, tu dois aller au conteneur des emballages avec BAUDOUIN, le flacon de shampoing.
Mais ne t’inquiète pas : on se retrouve tous les soirs à l’extérieur du conteneur. À très bientôt, chère ANNE, conserve
mélomane.
(MISS CHARLOTTE quitte la scène)
(Musique)

SCÈNE CINQ
Main gauche Main droite
GASTON, la boîte en carton ANNE, la conserve mélomane
(GASTON arrive par la gauche, montrant le visage mécontent)
GASTON : Je suppose que tu es la nouvelle conserve dont tout le monde parle.
ANNE : Oui, je m’appelle ANNE, la conserve mélomane. Enchant…
GASTON : Et moi c’est GASTON, la boîte en carton, mais arrêtons les présentations. Il est tard et il est temps que tu
rejoignes ton conteneur.
ANNE : C’est que… on m’a jetée ici, par terre.
GASTON : (Râlant) Les humains sont lamentables ! Je ne les supporte pas !
ANNE : Je peux te demander pourquoi tu les aimes si peu ?
GASTON : Pourquoi je ne les aime pas ? Regarde-les, tous assis devant nous… (Il s’adresse aux enfants) Ils sont
ingrats.
ANNE : (S’adressant aux enfants) Ça alors… Vous avez entendu ? Je suis sûre que vous, vous êtes
tous très gentils, n’est-ce pas ? Tu vois, GASTON, boîte en carton ?
GASTON : Oui, bien sûr, comme le petit garçon chez qui j’habitais. Je contenais un superbe cadeau pour lui : une
voiture télécommandée super chouette ! J’ai attendu plusieurs jours avec impatience que son anniversaire arrive pour
voir comment il allait être content. Et tu sais ce qu’il a fait ? Eh bien, le moment venu, il m’a à peine regardé, il m’a
déchiré, il a sorti la voiture et m’a jeté par terre. Je suis resté là, abandonné sous son lit jusqu’à ce que sa mère me
mette dans le conteneur à carton.
ANNE : Désolée, GASTON, boîte en carton, maintenant je comprends pourquoi tu es en colère !
GASTON : C’est ce que me dit BAUDOUIN, le flacon de shampoing. Il me dit que je dois comprendre le petit
garçon… qu’il voulait simplement jouer avec sa voiture… Mais bon, il n’a même pas joué ! Il passait tout son temps
à jouer aux jeux vidéo. Enfin bref, il est tard, je retourne à mon conteneur et tu devrais faire de même.
ANNE : Tu as raison, je vais aller chercher BAUDOUIN, le flacon de shampoing, pour qu’il
m’accompagne.
(Tous deux quittent la scène)
(Musique)
SCÈNE SIX
Main gauche Main droite
HECTOR, le polo de sport ANNE, la conserve mélomane
(ANNE apparaît par la droite et HECTOR par la gauche. HECTOR se déplace d’un côté à l’autre tandis qu’ANNE
reste immobile)
ANNE : Bonjour ! Comment tu t’appelles ? Moi c’est ANNE, la conserve mélomane. Je suis nouvelle
ici.
HECTOR : Bonjour ! (Il continue à bouger d’un côté à l’autre)
ANNE : S’il te plaît, tu ne pourrais pas arrêter de bouger ?
HECTOR : Excuse-moi, mais je passe mon temps à courir, à sauter, à jouer, à grimper… Je m’appelle HECTOR, le
polo de sport, et j’habite dans le conteneur de collecte des vieux vêtements.
ANNE : Et pourquoi tu y habites ? Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ?
HECTOR : J’habite avec d’autres vêtements que les gens ne mettent plus, soit parce qu’ils sont devenus trop petits,
soit parce qu’ils sont usés. Avant d’arriver ici, j’étais le polo d’un petit garçon très sportif. Il courait partout, il jouait
au foot, au basket, il participait à des courses… Avec moi, il a remporté un tas de médailles et de trophées. Mais
comme il mangeait de tout et il faisait beaucoup de sport, il a grandi énooormément et je suis devenu trop petit pour
lui… Et maintenant j’habite ici, avec les vieux vêtements, des chemises et des chaussures… mais, tu sais quoi ? Ils
sont un peu ennuyeux. Moi, je préfère sortir et courir au grand air.
ANNE : Quelle vie passionnante ! Dis-moi, HECTOR, polo de sport… tu pourrais m’accompagner à
mon conteneur, s’il te plaît ? Je crois que j’ai un problème : je suis toute petite et l’entrée du conteneur
est si haute que je ne vais pas pouvoir grimper…
HECTOR : Un problème ? Avec HECTOR, le polo de sport, il n’y a jamais de problème ! Saute sur mes épaules à
trois : (On entend un roulement de tambour) un, deux, …deux et demi et … trois ! Allez ! (D’un bond, ANNE grimpe
sur le dos d’HECTOR)
(Ils quittent ensemble la scène)
(Musique)

SCÈNE SEPT
Main gauche Main droite
BAUDOUIN, le flacon de shampoing ANNE, la conserve mélomane
(ANNE arrive par la droite)
ANNE : Quel saut ! Sans HECTOR, le polo de sport, je n’aurais jamais pu arriver ici.
(BAUDOUIN apparaît sur la gauche)
BAUDOUIN : Bonsoir, ANNE, conserve mélomane. Bienvenue dans ta nouvelle demeure, le conteneur des
emballages.
ANNE : Bonsoir, BAUDOUIN, flacon de shampoing. Comme je suis contente ! J’ai fait la
connaissance d’un tas de gens : MISS CHARLOTTE, la belle carotte, qui est d’une élégance….,
GASTON, la boîte en carton, un peu grincheux, et HECTOR, le polo de sport, qui est un véritable
tourbillon…
BAUDOUIN : (Riant) Ah, ah, ah ! Je vois que tu t’es bien amusée et que tu as appris d’où vient chacun d’entre nous
et dans quel conteneur il doit habiter.
ANNE : C’est vrai ! Ça a été une journée riche en émotions… Je suis épuisée.
BAUDOUIN : Eh bien maintenant, il est temps de se reposer, et souviens-toi… Pour être correctement recyclé…
ANNE : …tu dois être dans le conteneur approprié. Maintenant les enfants, répétez avec moi…
Allons, ne soyez pas timides, répétez avec moi : « POUR ÊTRE CORRECTEMENT RECYCLÉ, TU
DOIS ÊTRE DANS LE CONTENEUR APPROPRIÉ ».
(ANNE s’allonge pour dormir, BAUDOUIN s’approche et l’embrasse) Smack !
(Musique)
FIN

Le fabuleux destin d’ANNE et ses amis
SCÈNE UN
Main gauche Main droite
MISS CHARLOTTE, la belle carotte ROBERT, la bouteille en verre
FICHE DESSIN BOUTEILLES EN VERRE
(ROBERT, souriant)
MISS CHARLOTTE : Bonsoir, ROBERT, bouteille de verre… Toujours aussi ponctuel !
ROBERT : Ah, il n’est pas poli de faire attendre une dame.
(ROBERT, apeuré)
ROBERT : À propos…, dans mon conteneur, on est tous un peu agités, il paraît qu’on va venir nous
chercher demain.
MISS CHARLOTTE : Et qu’est-ce qui vous fait dire ça ?
ROBERT : Parce que notre conteneur est plein à craquer. En plus, quelqu’un a mis des cartons dans
notre conteneur à verre.
MISS CHARLOTTE : Oh, non ! Il ne faut jamais mélanger le carton et le verre, c’est très mauvais pour le
recyclage.
ROBERT : Recyclage ? Ça, ça me fait vraiment peur… C’est quand on nous sépare, on nous casse et
on nous fait fondre pour créer une bouteille différente? Je ne veux même pas y penser !
MISS CHARLOTTE : (Riant) Ah, ah, ah! N’exagère pas ! C’est juste un instant, après tu deviendras une bouteille
toute neuve, resplendissante et très jolie, comme toujours.
ROBERT : Vous croyez vraiment que je suis une jolie bouteille ?
MISS CHARLOTTE : ROBERT, bouteille de verre, tu es la bouteille la plus jolie et la plus charmante que j’ai
connue et tu vas beaucoup me manquer.
ROBERT : Ah, MISS CHARLOTTE, belle carotte, merci beaucoup. Vous êtes si belle et si
élégante… je ne savais pas que vous pensiez ça de moi. Vous imaginez qu’un jour je devienne un
grand pot en verre, fort et solide, et que vous soyez une carotte en bocal et que nous soyons unis pour
toujours ?
MISS CHARLOTTE : (Riant) Hi, hi. Tu es vraiment adorable ! C’est possible, peut-être que le destin nous réunira
un jour. Bonne chance ROBERT, bouteille de verre... SMACKKK ! (Elle s’approche et l’embrasse)
(ROBERT montre à nouveau au public son visage souriant)
ROBERT : Aaaaaaah,...
(ROBERT sort par la droite)
(Musique)
MISS CHARLOTTE : (S’adressant au public) Vous voulez savoir ce qu’est devenu ROBERT, la bouteille de
verre ? Eh bien, il a vite été transformé en une multitude de petits pots de verre.
(La fiche avec le dessin des pots apparaît sur la droite)
MISS CHARLOTTE : Ainsi, sa sympathie a été dispersée dans de nombreuses familles… regardez bien les pots de
verre que vous avez à la maison… peut-être que vous avez un peu de ROBERT, la bouteille de verre…
(Musique)
SCÈNE DEUX
Main gauche Main droite
BAUDOUIN, le flacon de shampoing GASTON, la boîte en carton
FICHE DESSIN CONTE
(GASTON arrive par la droite)
GASTON : Les humains sont fous ! Ils ont jeté des emballages de téléviseurs énormes dans mon
conteneur, mais ils ne les ont pas pliés ! Maintenant, on ne peut plus rien mettre.
(BAUDOUIN arrive par la gauche)
BAUDOUIN : J’ai entendu quelqu’un râler et je me suis dit : « C’est sûrement mon grand ami GASTON, la boîte en
carton ». Tu te fais du souci parce que l’heure du recyclage approche ?
GASTON : Eh bien oui ! On va me triturer, on va faire de moi une pâte visqueuse pour ensuite
fabriquer une nouvelle boîte de jouet et un autre enfant va encore me mépriser. (Regardant le public)
BAUDOUIN : Ma parole, je vois que tu supportes mal d’être une boîte de jouet. Mais réfléchis, quels sont les autres
objets de ton conteneur ?

GASTON : Attends que je réfléchisse… Il y a des boîtes à chaussures, des boîtes de crayons de
couleurs, des pièces de puzzle dépareillées, des livres pour enfants…, plein de choses. Et certaines
sont très chouettes !
(GASTON montre son visage joyeux)
BAUDOUIN : Tu sais, les enfants adorent les histoires. Pas vrai, les enfants ? (Au public)
GASTON : (Enthousiaste) Mais alors… Tu veux dire que…
BAUDOUIN : Que tu deviendras peut-être la couverture d’un conte merveilleux qui fera la joie de milliers d’enfants.
GASTON : C’est vrai, je n’y avais pas pensé ! Vive le recyclage et le carton! Quelle grande idée !
BAUDOUIN : (Au public) Les enfants, vous aimeriez bien que GASTON, la boîte en carton, devienne un conte
merveilleux, n’est-ce pas ?
GASTON : C’est génial, BAUDOUIN, flacon de shampoing ! Je suis bien plus content. Merci
beaucoup.
BAUDOUIN : De rien, GASTON, boîte en carton. À un de ces jours ! Et bonne chance !
(GASTON quitte la scène)
(Musique)
BAUDOUIN : (Au public) Vous voulez savoir ce qui est arrivé à GASTON, la boîte en carton, quand il a été
recyclé ? Il a été transformé en un conte formidable qui a plu à tous les enfants et il ne s’est plus jamais senti
méprisé… Maintenant, GASTON adore les enfants !
(La fiche avec le dessin du conte apparaît sur la droite)
(BAUDOUIN et la fiche disparaissent de la scène. Musique)
SCÈNE TROIS
Main gauche Main droite
MISS CHARLOTTE, la belle carotte ANNE, la conserve mélomane
FICHE DESSIN BICYCLETTE
(ANNE dort, de dos, sur la droite de la scène et on entend des ronflements légers. À l’instant, MISS CHARLOTTE
arrive par la gauche)
ANNE : ZZZZZZZZ, ZZZZZZZZ (ronflements légers)
MISS CHARLOTTE : Allons bon ! On dirait qu’ANNE, la conserve mélomane, s’est endormie en dehors de son
conteneur. (Chuchotant) Je vais essayer de ne pas faire de bruit pour ne pas la réveiller. Je vais vous demander d’être
en silence pour qu’elle puisse se reposer. Imaginez que vous êtes des statues et vous ne pouvez pas bouger ni parler,
d’accord ? Allez, allez, faites comme moi.
(Voix off d’un enfant qui éternue) : Aaaaatchoum !
(ANNE et MISS CHARLOTTE sursautent)
MISS CHARLOTTE : Par tous les légumes du monde ! Je dois être toute ébouriffée !
ANNE : Quel réveil en sursaut ! J’ai failli rouiller de peur !
MISS CHARLOTTE : Je suis très décoiffée, ma chère ?
ANNE : Pas du tout, vous êtes aussi belle et élégante que d’habitude.
MISS CHARLOTTE : Oh, mais quelle conserve ravissante ! Tu sais quoi ? Je vais te faire la bise même si tu sens le
poisson : smack, smack. Au fait… pourquoi tu dors à la belle étoile ?
ANNE : C’est que je suis sortie un moment de mon conteneur et j’attendais que les autres arrivent,
mais je me suis endormie.
MISS CHARLOTTE : Pourquoi tu es sortie si tôt ? Il s’est passé quelque chose dans ton conteneur ?
ANNE : Non, tout le monde est très gentil avec moi mais je n’aime pas être enfermée.
MISS CHARLOTTE : Je te comprends parfaitement. Quand j’étais plantée dans le potager, je ne pouvais presque
pas bouger et à côté de moi, il y avait des légumes qui étaient de vraies commères. Mais ici…, ici, je suis ravie.
ANNE : J’aimerais bien savoir en quoi je vais être recyclée ! J’aimerais devenir quelque chose de joli,
et pouvoir courir et sauter partout…
MISS CHARLOTTE : Ma chère, il y a des milliers de possibilités différentes. Tu peux être une partie d’une voiture
de course, un outil, une montre, une trompette, un parasol… Un tas de choses très jolies !
ANNE : Par tous les métaux du monde ! Je ne savais pas tout ça. Ça change tout ! Je vais le dire à des
boîtes de maïs de mon conteneur qui sont aussi perdues que moi. Merci beaucoup MISS
CHARLOTTE, belle carotte.
(ANNE s’en va)
(Musique)
MISS CHARLOTTE : Vous savez, les enfants…, quelques jours plus tard, ANNE, la conserve mélomane est partie
pour être recyclée. Et devinez en quoi elle a été transformée ? En une superbe bicyclette qui a dévalé les montagnes,
parcouru la campagne et longé les côtes… Et elle n’a plus jamais été enfermée.
(La fiche avec le dessin du vélo apparaît sur la droite)
(La carotte regarde la fiche, puis le public. Toutes deux quittent la scène)
(Musique)

SCÈNE QUATRE
Main gauche Main droite
BAUDOUIN, le flacon de shampoing HECTOR, le polo de sport
(HECTOR arrive par la droite, l’air déprimé, et BAUDOUIN par la gauche)
BAUDOUIN : Saperlipopette, HECTOR, polo de sport ! Comme c’est bizarre de ne pas te voir sauter joyeusement
partout.
HECTOR : Ah… bonjour, BAUDOUIN, flacon de shampoing !
BAUDOUIN : Allons bon, on dirait qu’on a remplacé HECTOR, le polo de sport, par un tee-shirt triste et sérieux…
HECTOR : Non, non, pas du tout ! Mais je suis un peu inquiet parce qu’une autre famille va bientôt
m’accueillir, me laver et me donner à un autre enfant.
BAUDOUIN : Ne me dis pas qu’un polo aussi courageux que toi a peur de l’eau et du savon !
HECTOR : Non, non… au contraire, j’adore tourner dans la machine à laver (Il se met à tourner
comme s’il était en train de s’essorer)
BAUDOUIN : (Confus) Alors qu’est-ce qu’il t’arrive ?
HECTOR : Ben, je ne veux pas finir sur un enfant qui ne soit pas sage. Il y a des enfants qui
n’obéissent pas à leurs parents, qui disent des gros mots, qui mentent, qui se disputent avec les autres
enfants… et je ne veux pas qu’on me montre du doigt en disant : « Regarde, voilà ce tee-shirt grossier
et mal élevé ».
BAUDOUIN : Je ne sais pais, HECTOR, polo de sport, tu es peut-être un peu pessimiste.
HECTOR : Pessi… quoi ?
BAUDOUIN : « PE-SSI-MIS-TE ». C’est quelqu’un qui ne voit que le côté négatif des choses, qui croit que tout va
mal.
HECTOR : Tu en sais, des mots ! La seule chose que je demande, c’est d’être le polo d’un enfant qui
soit gentil avec les autres.
BAUDOUIN : C’est bien, ça. Mais je suppose que tu veux quelque chose d’autre.
HECTOR : Si possible, je voudrais que ce soit un enfant qui aime jouer, sauter, courir, nager, pédaler,
grimper, galoper, voler, skier, ramer, surfer… Enfin, j’espère que j’aurai de la chance avec le prochain
enfant qui va me porter !
BAUDOUIN : Je suis sûr que oui. En plus, la plupart des enfants sont gentils. Regarde ceux qui sont venus nous voir
aujourd’hui. Je suis sûr que vous êtes sages comme des images, pas vrai ?
HECTOR : C’est vrai ! Ils ont tous l’air très gentils (Au public) Vous aimeriez que je sois votre polo ?
BAUDOUIN : Regarde ! Ils t’adorent. Tu peux retourner dans ton conteneur tranquille.
HECTOR : Alors au revoir à tous.
(HECTOR s’en va. Musique)
BAUDOUIN : Vous savez, les enfants, HECTOR, le polo de sport, a eu beaucoup de chance. Quelques jours plus
tard, il est devenu le polo d’une fillette charmante qui faisait beaucoup de sport et qui adorait lire des contes et des
histoires. Et HECTOR, le polo de sport, est vite devenu son vêtement préféré.
(Musique)
SCÈNE CINQ
Main gauche Main droite
BAUDOUIN, le flacon de shampoing MISS CHARLOTTE, la belle carotte
FICHE DESSIN ENGRAIS ET CAROTTES FICHE BALLON MULTICOLORE
MISS CHARLOTTE : Bonjour, BAUDOUIN, flacon de shampoing. Je suis un peu soucieuse, on
dirait que nos amis sont un peu inquiets à l’idée d’être recyclés.
BAUDOUIN : C’est normal. Pour eux, c’est la première fois. Moi, on m’a recyclé tant de fois que j’ai arrêté de
compter. Avant d’être un flacon de shampoing, j’ai été une bouteille d’eau, et avant une assiette en plastique et quand
j’étais petit, un seau pour faire des pâtés à la plage… Je me demande bien ce que je vais devenir cette fois-ci.
MISS CHARLOTTE : Moi aussi, je me demande bien ce que je vais devenir, moi qui étais si
ravissante.
BAUDOUIN : Vous, les légumes et autres aliments, on vous transforme en engrais : c’est une terre spéciale qu’on
utilise pour les cultures, pour que les légumes poussent bien et pleins de santé. Grâce à toi, il y aura des tomates, des
citrouilles, des poivrons…
MISS CHARLOTTE : Alors…, tu crois que je servirai à faire pousser des carottes jeunes et
pimpantes ? Et que leurs feuilles seront tendres et d’un beau vert ?
BAUDOUIN : Mais bien sûr !
MISS CHARLOTTE : Et toi, BAUDOUIN, flacon de shampoing, qu’est-ce que tu voudrais devenir
cette fois-ci ?
BAUDOUIN : J’aimerais devenir un objet avec lequel les enfants pourraient jouer, je m’amuse tant avec eux…

MISS CHARLOTTE : C’est vrai, les enfants sont adorables, même si certains sont un peu têtus et ne
veulent pas manger de légumes et de crudités. Avec toutes les vitamines qu’on a, il y en a qui nous
laissent dans un coin de l’assiette ! Il faut manger de tout pour être en bonne santé… (Au public)
Moins de bonbons et plus de légumes ! Bon, je retourne dans mon conteneur pour me faire une beauté
et être ravissante quand on viendra nous recycler. Ah, quelle joie !
BAUDOUIN : (Riant) Ah, ah, tu ne changeras jamais, MISS CHARLOTTE, belle carotte. Ça a été un plaisir de
partager ces quelques jours avec toi. Viens, que je te serre dans mes bras.
(Ils se prennent dans les bras)
MISS CHARLOTTE : Je ne t’oublierai jamais, BAUDOUIN, flacon de shampoing.
(MISS CHARLOTTE s’en va)
(Musique)
(Voix off d’ANNE)
Alors, les enfants, je suppose que vous avez envie de savoir en quoi ont été recyclés MISS
CHARLOTTE, la belle carotte et BAUDOUIN, le flacon de shampoing...
Eh bien, MISS CHARLOTTE, notre chère carotte, a été transformée en engrais avec d’autres légumes.
Cet engrais a été utilisé dans un potager où ont poussé de magnifiques carottes, aussi belles et
élégantes qu’elle.
(Tenir la fiche avec le dessin de l’engrais et les carottes dans la main gauche)
Quant à BAUDOUIN, le flacon de shampoing, il est devenu un ballon multicolore avec lequel plein
d’enfants ont joué à la plage.
(Tenir la fiche avec le dessin du ballon dans la main droite)
Eh bien, les enfants, j’espère que vous vous êtes bien amusés avec nous. Le moment est venu de nous
dire au revoir. Souvenez-vous que si vous recyclez, vous contribuerez à ce que notre planète devienne
un monde meilleur. Et maintenant… répétez avec moi : pour être correctement recyclé, tu dois être
dans le conteneur approprié !... Adieu !
(Musique)
FIN

30 autre produits